Herstal: le cap des 100 pistes de pétanque en kit dépassé pour les maisons de repos

Une piste de pétanque montable en cinq minutes, tant dehors qu’en intérieur, et sans aucun outil. Telle est l’innovation développée par Patrick Neuville, un Liégeois. Grâce à un mécène liégeois, 127 d’entre elles ont été offertes depuis juin à des maisons de repos. Ce jeudi, c’est à Herstal que le cap des « 100 » a été franchi, à la résidence Brunehault, pour le bonheur des pensionnaires !

Instant émouvant et symbolique ce jeudi au sein de la maison de repos Brunehault, à Herstal. Les résidents ont assisté, sous un beau soleil, au montage de leur toute nouvelle piste de pétanque. Le premier d’une longue série… Puisque l’établissement vient de se voir offrir « une piste Boogle ». La fameuse piste artificielle, en kit, créée par le Liégeois Patrick Neuville, qui peut tant se placer à l’extérieur qu’en intérieur. « Et c’est symbolique car il s’agit de la centième que nous installons dans une maison de repos. Vendredi prochain, nous clôturons notre opération avec un total de 127 pistes et ce, dans toute la Wallonie, en ce compris pour 5 % d’entre elles, dans des centres pour enfants handicapés ou, par exemple, pour les petits cancéreux du CHR de Liège », détaille le concepteur, enthousiaste.

Heureux, l’homme ne peut que l’être pour un projet qu’il a commencé à réfléchir il y a à peine un an et demi d’ici. « Cela fait plus de 30 ans que je suis passionné de pétanque », nous rappelle-t-il. « Je l’ai toujours défendue comme une activité conviviale à souhait… Cela faisait près de dix ans qu’un ami français était en train de développer un concept de boules spéciales et, in fine, j’y ai vu un intérêt en pensant qu’on pourrait créer là des pistes pour les entreprises qui souhaitent augmenter le bien-être au travail de leurs employés. »

Et la success story était lancée. Quelques sociétés ont acquis le matériel, comme le MontLégia ou encore les Diables Rouges. C’était alors avant que le confinement n’arrive… Touché ensuite par la situation difficile des maisons de repos et leurs résidents, Patrick Neuville a lancé un concours pour offrir une piste à un établissement. Mais l’engouement s’est révélé être énormissime et « François », un mécène bruxellois, a finalement financé… 110 pistes de ce beau projet ! « Nous montons à 127 installations suite à la donation d’autres entreprises et deux achats », précise-t-il.

« Ah, s’il y a encore des donateurs (1.750 € HTVA/piste, NDLR), qu’ils se manifestent évidemment ! Les réactions des pensionnaires et du personnel encadrant sont tellement magnifiques. J’en ai vu des larmes dans leurs yeux après toute la souffrance qu’ils ont endurée. Des larmes de bonheur. C’est utopique mais si toutes les maisons de repos pouvaient en bénéficier, ce serait génial ! »

En l’absence de stock, pour répondre à ces nombreuses demandes, Patrick Neuville a dû engager cinq personnes. Aujourd’hui, c’est la France notamment qui le sollicite pour des exportations.


«De la bonne humeur pour tous»

C’est Oriane de Grimal, logopède au sein de l’établissement herstalien, qui a entendu parler du concours lancé par Boogle. « Durant le confinement, les résidents ont été isolés dans leur chambre, se sentant seuls. Dès que cela a pu se faire, on a donc relancé les activités de groupe et la pétanque était idéale. À la fois, ils pouvaient sortir, jouer et se retrouver ensemble alors qu’ils ne se connaissaient pas forcément systématiquement. Très vite, cette activité a créé une super convivialité, tant pour ceux qui pouvaient et souhaitaient jouer que pour ceux qui appréciaient venir les regarder et assister à leurs parties. Cela les fait vivre, bouger aussi et cela apporte de la bonne humeur », explique-t-elle. « Et une vraie complicité s’est créée entre eux. Mais jusqu’à présent, nous allions donc jouer dans les graviers derrière le bâtiment. Quoi de mieux que de leur faire la surprise de pouvoir bénéficier d’un vrai terrain et, qui plus est, qui puisse aussi s’installer à l’intérieur quand le temps ne permet pas de sortir ? »

Le don du mécène est donc tombé à pic, ici, pour ces nouveaux férus de pétanque !

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *